Nouvelles

Retour à la liste


Transports Canada modifiera la liste des articles interdits pour les voyageurs aériens
17 novembre 2017

OTTAWA, le 6 novembre 2017

Qu’il s’agisse de rendre visite à des amis ou à la famille ou d’assurer le transport de biens vers les marchés, les Canadiens, les touristes et les entreprises dépendent d’un réseau de transport aérien sécuritaire et sûr au Canada. De temps à autre, les procédures de contrôle dans les aéroports doivent être mises à jour pour refléter les changements en matière de sûreté et pour s’harmoniser avec les normes internationales et les pays partenaires. Transports Canada annonce donc des modifications à sa liste des articles interdits pour les voyageurs à bord de tous les vols intérieurs et internationaux.

Dès le 27 novembre 2017, Transports Canada interdira toute quantité de 350 ml ou plus de certains matériaux granulaires et poudres (volume d’une canette de boisson gazeuse) à tous les points de contrôle au Canada. On retrouve parmi les produits interdits les sels de bain, le sel de mer, la poudre pour bébés, la poudre pour les pieds, la poudre de cuisson et le sable. Les produits comme les préparations pour nourrissons, les protéines en poudre, le thé et le café seront quant à eux toujours autorisés, peu importe la quantité.

Conformément aux pratiques internationales, Transports Canada modifiera aussi la liste pour autoriser les très petites lames de couteaux de 6 cm ou moins (de la taille approximative d’un gros trombone) à bord des vols intérieurs et internationaux. Toutefois, afin de respecter notre entente de services de contrôle avec les États-Unis, les lames de couteaux de toute taille demeureront interdites aux installations de précontrôle des États-Unis. Les lames de rasoir et les couteaux polyvalents de toute taille, quant à eux, demeureront interdits à tous les points de contrôle.

« La sécurité et la sûreté de la population canadienne, des voyageurs et du réseau de transport sont les grandes priorités de Transports Canada. Ces changements aux procédures de contrôle permettront d’harmoniser le Canada avec les normes internationales et ses pays partenaires, tout en veillant à la sécurité des voyageurs. Le gouvernement du Canada continue à faire preuve de vigilance en évaluant constamment les risques pour la sûreté. »

L’honorable Marc Garneau
Ministre des Transports


É.-U. : contrôles renforcés des passagers

 


Le gouvernement américain impose désormais de nouvelles mesures de sécurité encore plus strictes pour contrôler les passagers en partance pour les États-Unis. Ce renforcement des contrôles de sécurité aux aéroports s’applique à tous les aéroports dans le monde et à toutes les compagnies aériennes sans exception.  Lufthansa, Emirates, Air France et Norwegian ont confirmé à l’AFP que les autorités américaines leur avaient demandé d’opérer un contrôle plus strict des passagers à destination des aéroports du pays.

Ce renforcement est la résultante d’une note émise le 28 juin 2017 par le sénateur John Kelly, Secrétaire d’État à la Sécurité Intérieure, enjoignant les compagnies aériennes internationales de renforcer le contrôle des passagers et des appareils électroniques et d’accroître les contrôles autour des avions et dans les zones d’embarquement. Il incite notamment les compagnies a développer des postes avancés de contrôle (« pre-clearance »). 

De son côté, Emirates a ainsi annoncé que les passagers seraient soumis à « des entretiens aux comptoirs d’enregistrement ». Il en est de même pour Air France. « En plus du contrôle des appareils électroniques déjà en place, les voyageurs à destination des Etats-Unis pourraient également être soumis à de courts entretiens à l’enregistrement, lors de la vérification de documents ou aux portes d’embarquement », a annoncé Lufthansa. 

Enfin, la low cost Norwegian a indiqué qu’elle préviendrait ses passagers par SMS et que les comptoirs d’enregistrement seraient ouverts quatre heures avant le départ du vol Alors que Cathay Pacific annonçait la fin des enregistrements en ville…

Quelles sont les nouvelles mesures de sécurité ?

Depuis le 26 octobre 2017, deux nouvelles mesures sont mises en place en plus des contrôles habituels :

  • Les compagnies aériennes imposeront un questionnaire à tous les passagers qui prendront un vol vers les États-Unis, sur le modèle de ce qui se fait déjà pour tous les vols à destination d’Israël. On vous demandera notamment quel est le but de votre voyage, combien de jours vous comptez rester aux États-Unis et si vous avez bien fermé vos valises vous-mêmes. 
  • Autre nouvelle mesure mise en place à partir du 26 octobre 2017 : les autorités américaines imposent une fouille plus détaillée des bagages des passagers partant aux États-Unis. Les appareils électroniques, tablettes et ordinateurs portables, seront notamment au centre de toutes les attentions. La recherche de traces d’explosifs sur les bagages sera également plus courante.

Quelles sont les conséquences pour vous ?

  • Ces nouvelles mesures vont mécaniquement allonger les files d’attente aux contrôles de sécurité. Et même si les compagnies affirment qu’elles mettront en place plus de personnel, cela va forcément bouchonner. D’ailleurs, la compagnie aérienne Swiss a d’ores et déjà demandé à ses passagers en partance pour les États-Unis de se présenter 1h30 avant l’embarquement, au lieu d’une heure aujourd’hui. 
  • Un conseil concernant le contrôle des appareils électroniques : surtout, veillez à ce que les batteries de vos appareils électroniques soient bien chargées avant de vous envoler pour les États-Unis. Vous devez être capable d’allumer votre tablette ou votre ordinateur portable si on vous le demande. 
  • Dans tous les cas, restez zen : répondez aux questions, pliez-vous aux demandes des agents et pensez plutôt à votre futur séjour !